Heroic shelves et Simple boxes

Depuis le 7 novembre et jusqu’au 19 décembre, Martin Szekely présente dans les murs de la galerie Kreo deux nouvelles séries de meubles: des étagères (intitulées Heroic shelves) réalisées en panneaux de nid d’abeilles d’aluminium orthogonalement assemblés, et des "boites" aux fonctions diverses – caisson, rangement, commode… – conçues à partir de panneaux de liège (intitulées Cork). Simplicité de rigueur!

Collection Heroic Shelves
(Panneaux en nid d’abeilles en aluminium, peaux d’aluminium anodisées, et profilés en aluminium anodisé).


Collection Cork
(Liège naturel ciré, Corian).

Voici, ci-dessous, un texte de Martin Szekely expliquant son approche:

"Heroic shelves fait suite à des étagères exposée en 2005 à la Galerie kreo [voir ici, ndlr].
La structure des étagères était construite avec un minimum d’accroche pour le regard. Une fois remplie, l’étagère disparaissait au profit de son contenu : les livres ou tout autre objet.
heroic shelves est construite avec moins d’éléments encore.
Le décalage des tablettes horizontales, obligé pour le montage des étagères, n’existe plus. Ne reste qu’une structure faite de plans qui se croisent à quatre-vingt dix degrés.
Les tablettes horizontales et les montants verticaux sont constitués d’un nid d’abeilles d’aluminium de quatre millimètres d’épaisseur et de deux peaux d’aluminium anodisées de un millimètre d’épaisseur, soit un matériau composite sous forme de « sandwich » de six millimètres d’épaisseur au total.
L’assemblage des éléments horizontaux et verticaux est réalisé à l’aide d’un profilé d’aluminium "en croix", extrudé industriellement et anodisé. Ce profilé en croix, une fois assemblé par collage à chaque intersection maintient heroic shelves droit et fort, la structure lui est intrinsèque.
A partir des étagères se dégageait, grâce aux profilés triangulaires et aux décalages des tablettes, une image charmante et séduisante, une sorte de musicalité. Pour heroic shelves plus rien de tout cela ne persiste. Des lignes verticales croisent des lignes horizontales. Un dessin naïf mais aussi un rêve de constructeur qui se réalise.
Simple boxes rappelle une nouvelle fois que tous les meubles sont, plus ou moins, des boîtes.
Par exemple, une table ou un tabouret sont des boîtes dont ont aurait substitué des parties, une armoire est une boîte parfaite, et ainsi de suite…
Les simple boxes sont constituées de panneaux de liège calibrés et cirés, constitués de particules de liège compressé. C’est à partir de ces panneaux que le projet s’est construit : deux rangements à portes coulissantes et tiroirs, un rangement à tiroirs, une table basse et un plateau de table agrémenté de pieds métalliques.
Chaque panneau est à sa juste place et son épaisseur est déterminée selon sa fonction et ses limites structurelles. Les césures visibles sur les faces correspondent aux limites dimensionnelles de chacun des panneaux.
Le liège absorbe les chocs tant physiques que phoniques. C’est un matériau isolant. Son poids est léger, il est doux au toucher et ne craint pas l’eau. Dans le cas de simple boxes, le liège est sa couche protectrice : elle protège le contenu du dehors. Les pêcheurs portugais en faisaient de petits meubles et objets à emporter sur leurs bateaux qui ne craignaient ni la chute, ni l’eau.
De simples boîtes, à la nature économique."

Martin Szekely, Paris, 2009.

Source: galeriekreo.com.

About these ads

4 Réponses to “Heroic shelves et Simple boxes”

  1. Prof Z Says:

    … à mettre à côté des sièges de Morrisson de Vitra et du canapé de (designer français) ….Faites des recherches, à vos claviers…

  2. Prof Z Says:

    Paris c’est top mais voir les news de la revue du design pour Nantes( Le Via et les pays de Loire bouge ), j’y vais ou St Etienne ou Design en mutation à Mulhouse (encore le Via)….

    http://www.economie.paysdelaloire.fr/economie/2009/octobre/detail-article/n/innovation-materiaux-design-une-nouvelle-pri-pleine-de-promesses/

  3. Prof Z Says:

    une idée pour ameliorer les news design en france

    http://www.modem.fr/design/

  4. maurice Says:

    Sally Bonn, L’expérience éclairante : Sur Barnett Newman
    Editeur : La Lettre volée .
    L’œuvre de Barnett Newman aspire à la libération de l’art à travers la pensée du sublime comme une forme de résistance à l’esthétique (celle du goût). Si l’esthétique ou le discours sur l’art ne semblent plus aller de soi, le sublime selon Newman nous donne les moyens d’envisager un autre discours sur l’art, à partir de l’art : une véritable réflexion en acte, une pensée en déplacement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: