What to produce if not « cars »

Christian Guellerin, directeur de l’Ecole de Design de Nantes, vient de publier sur le site Admirable design (et également sur son blog personnel), une lettre ouverte aux fabricants d’automobiles, les invitant à questionner leur outil de production dans le but, non d’imaginer de nouveaux modèles, mais de voir en quoi il pourrait être utilisé différemment.

Cet article, intitulé The question for GM : What to produce if not « cars », propose en particulier à General Motors et Renault, deux fleurons des industries américaine et française par ailleurs soumis à d’importantes difficultés conjoncturelles, de profiter des subventions qui vont leur être accordées pour remettre à plat leur politique produit.

« S’il s’agit de soutenir l’industrie automobile pour qu’elle continue de fabriquer des automobiles, alors il se pourrait que l’effort consenti soit vain : Il n’y a pas de raisons pour que les dirigeants de General Motors et de Renault deviennent meilleurs gestionnaires qu’ils ne l’étaient déjà, que les employés deviennent soudainement plus productifs, que les marchés se retournent, que les commerciaux trouvent des débouchés sur d’autres planètes. »

Par contre, si les constructeurs automobiles envisagent le problème sous un autre angle, en questionnant les importantes ressources et possibilités de productions qu’ils ont à leur disposition, il se pourrait qu’ils mettent en place des produits tout autant que des stratégies commerciales nouvelles. Christian Guellerin identifie à ce propos trois de leurs savoir-faire principaux : la technologie du moteur à explosion, l’organisation de la chaîne d’assemblage et des réseaux de distribution particulièrement performants.

« Qu’est ce que l’on peut faire avec cela à la condition qu’il ne s’agisse pas d’automobile ? », questionne l’auteur, affirmant par ailleurs que les designers pourraient avoir, dans cette transformation, toute leur place. Il appelle d’ailleurs pour finir les designers de tous les pays à s’unir : « l’industrie automobile, conclut-il, n’a jamais eu autant besoin de vous… pour faire autre chose que des voitures et pour que vive 2009 ».

En quelques lignes, Christian Guellerin cristallise ainsi quelques enjeux du design contemporain en temps de crise et face à un appauvrissement de la demande : sa capacité à tirer parti d’outils de production et de savoir-faire préexistants pour renouveler l’offre, et plus seulement élargir les gammes, apparaît ainsi comme un élément essentiel de stratégies de développement à venir.

Sources : Christianguellerin.lecolededesign.com, Admirabledesign.com.

Publicités

Une Réponse to “What to produce if not « cars »”

  1. Adrienne JALBERT Says:

    Brillant! Et à prendre au plus grand sérieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :