Eugène Claudius-Petit, défenseur du design à l’école

Le sympathique site Vintage for Kid a publié mardi dernier un article revenant quelques propos qu’Eugène Claudius-Petit, acteur majeur du modernisme en architecture et ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme dès 1948, aurait tenus en 1967 à propos du mobilier scolaire, critiquant notamment cette chaise, « la plus laide du monde sur laquelle s’assoiront tous les enfants de France depuis l’âge de 2 ans jusqu’à 18 ans ».

Article tiré de L'Express du 4 décembre 1967

Les informations ci-dessous sont tirées du site Vintage for Kid :

Eugène Claudius-Petit a été l’allié des plus grands architectes du XXe siècle, tels Le Corbusier dont il devient l’ami, ou encore Auguste Perret. En 1967, c’est en tant que député qu’il lance cette ode au mobilier scolaire, rapportée dans L’Express du 4 décembre de la même année. Prenant exemple ici sur le design scandinave, il n’a de cesse de défendre et de promouvoir la pensée moderne et son application dans le quotidien.

Pour en savoir plus sur Eugène Claudius-Petit, un document est téléchargeable sur thotm.com.

Source : vintageforkids.blogspot.com.

Publicités

2 Réponses to “Eugène Claudius-Petit, défenseur du design à l’école”

  1. yves hilgenberg Says:

    Il y a 40 ans, le système éducatif scandinave nous faisait déjà réver, à travers la chaise d’Arne Jacobsen. Ecoles, hotels, à la maison (cuisine, séjour), la même chaise partout et pour tout le monde.
    Légèreté, ergonomie, élégance, qualité: notre chaise « gros tube cintré » fait évidemment pâle figure, surtout qu’on l’imagine bien, avec la règle métallique carrée (aïe) sur le bureau de Mr. l’instituteur…
    Eugène Claudius-Petit nous présente une vision trop optimiste du design, en occultant nos différences éducatives et culturelles.
    Pourquoi Arne Jacobsen, il y a 50 ans, un si grand architecte, passe t’il plusieurs années à la mise au point d’un objet si quotidien?
    Aujourd’hui les différences demeurent: l’éducation priorité absolue, effectif des classes, évaluation des élèves sans notes ni classement, non agressivité verbale, confiance en soi – respect de l’autre.
    Nos dirigeants sont toujours adeptes des raccourcis et des formules à l’emporte pièce, reste à Eugène Claudius-Petit le talent d’avoir repéré:
    « La Chaise, l’icône absolue, pour l’éternité » !!!

  2. mynameiskat Says:

    Certes c’est assez utopique au vu de notre culture latine mais j’avoue être une fervente partisane de tous ceux qui veulent embellir le monde et le quotidien.
    Les écoles sont bien souvent hideuses, les entreprises aussi. Certes, dans un cas comme dans l’autre, pas toutes.

    La nature, même quand elle fait dans l’utile, fait aussi généralement dans le beau. Pourquoi l’homme ne se donne-t-il pas pour ambition d’essayer (même si vainement) de faire aussi beau et utile que la nature ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :