Hoop

Les fauteuils et canapés Hoop, dessinés par Arik Levy, se composent d’une structure filaire, métallique et monochromatique, accueillant un ensemble de coussins aux couleurs variées. Un contraste étonnant, se jouant des pleins et des vides.

La gamme Hoop est produite par la marque italienne Living Divani. Elle se décline en version intérieure et extérieure.

Source: livingdivani.it.

Publicités

4 Réponses to “Hoop”

  1. maupado Says:

    Living, c’est la marque des canapés de Piero Lissoni, qui, s’il a parfois allégé ses propositions, n’est jamais allé aussi loin. Living est une marque qui ne fait habituellement pas vraiment dans l’exploration et la prospective. Ici, pourtant, la question est posée de la soustraction de matière, de la suspension et de la légèreté, avec le risque de la fragilité, de l’inconfort, de la pérennité douteuse, en tout cas, en termes de perception de la part du consommateur, ou du simple regardeur…

  2. Prof Z Says:

    Après un coup de fil de Piero Lissoni DA de LivingDivani, Arik Levy tire un fil….de Zanotta à LivingDivani…

    http://www.scossa.co.uk/acatalog/info_497.html

  3. Prof Z Says:

    il faut dire que c’est un canapé d’exterieur
    Piero Lissoni est DA de nb marques italiennes. Internet est le media le plus influent,et c’est un media visuel . Il faut être visible par une internationalisation des choix des designers et une différenciation produit.
    Arik Levy tire un fil (wire frame)….de Zanotta à LivingDivani…
    http://www.scossa.co.uk/acatalog/info_497.html

  4. Prof Z Says:

    pour contextualiser : en 1985 le volume de plastique fabriqué ds le monde dépasse le volume de metal…ce qui correspond à la période Starck Kartell . Aujourd’hui le metal revient et Starck devient transparent. Les explications de Patrick Jouin ex responsable meuble de Starck en 2007

    P.J. »Je dessine pour l’entreprise italienne de plastique Kartell, et je me demande si ce matériau que l’on a rendu noble doit disparaître. Il est de plus en plus léger, avec moins de matière, mais il n’est recyclable que s’il est transparent, noir ou blanc. Il ne faudrait plus utiliser la couleur ? De même à Murano, les verres colorés ? Et si on se met à calculer «l’énergie grise» et la quantité de matière pour fabriquer des chaises, le bilan va être édifiant. Ma Facto en acier pour Fermob pèse 5 kg, ce qui est énorme ; la Thalya de Kartell en plastique, 2,2 kg. Mais la Superleggera en bois (1951-1957) de Gio Ponti pèse seulement 1 kg. Et si on prend en compte les autres facteurs entrant dans la production du produit, comme le transport, on s’aperçoit qu’une chaise en bois peut être fabriquée avec un équipement simple partout dans le monde, mais qu’une chaise en plastique injecté nécessite un moule unique. Même si on utilise moins de matière, c’est l’énergie pour fabriquer ce moule en acier qui reste considérable. C’est Gio Ponti qui est le plus écologique. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :