Le Japon, tête de file des sciences de la conception

Par Céline Mougenot, chercheur en sciences de la conception.
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61628.htm

Grâce à ses sociétés savantes très actives (Japan Society for the Science of Design ou JSSD, Japanese Society of Kansei Engineering ou JSKE), le Japon joue un rôle essentiel dans les sciences de la conception, ou « Design Science ». Le pays est à l’origine de l’un des courants majeurs de ces dernières années en conception, l’ingénierie kansei, que l’on traduit généralement par « design émotionnel ». En mars 2010 aura lieu, pour la première fois en Europe, la grande conférence du domaine, KEER 2010 (Kansei Engineering and Emotional Research Conference), co-organisée par le Japon (JSKE), la France (Arts et Métiers ParisTech) et Taiwan (Taiwan Institute of Kansei).

1. Les sciences de la conception, une discipline scientifique jeune mais très active au Japon

Les chercheurs en sciences de la conception s’accordent à dire que leur discipline est apparue avec la publication de « The science of the Artificial » (1969) de Herbert Simon, un des pères de l’intelligence artificielle. Dans un contexte de croissance de la production de produits manufacturés, Simon proposait pour la première fois d’étudier scientifiquement le processus de conception et de l’améliorer en y intégrant des méthodes rationnelles. Pour Simon, notre environnement artificiel méritait d’être étudié, au même titre que notre environnement naturel l’était par les sciences naturelles depuis des siècles.

Avec seulement quelques décennies d’existence, la recherche en sciences de la conception est donc relativement jeune. Deux grandes sociétés savantes s’intéressent à ce domaine au niveau international : « Design Society » et « Design Research Society ». Au niveau national, ce type de réseaux n’existe quasiment qu’en Asie. Il n’en existe par exemple pas en France où la recherche en conception est encore éparpillée et peu coordonnée. Au Japon, plusieurs sociétés savantes organisent la recherche en conception, à l’instar de la JSSD (environ 2200 membres), ou de la JSKE (environ 1200 membres).

2. Ingénierie kansei : une vision japonaise de la conception qui prend en compte les émotions des utilisateurs

Dans les années 80, le concept de Kansei Engineering a été introduit dans les sciences de la conception par Mitsuo Nagamachi, chercheur à l’Université d’Hiroshima. Le terme « kansei » (impression, sensibilité), décrit le pan subjectif de la perception d’un produit par un utilisateur ; il est le complément du « chisei » (intellect), perception logique et rationnelle. L’ingénierie kansei consiste donc en des méthodes d’évaluation des émotions suscitées par un produit (ex. : questionnaires, mesures physiologiques), pour définir ou modifier les propriétés du produit.

Un exemple connu de produit conçu par des méthodes d’ingénierie kansei est le véhicule Miata de Mazda, dont les propriétés fonctionnelles, et donc formelles, ont été définies de façon à ce que le véhicule donne une impression de contrôle, de vitesse et de bien-être chez les jeunes conducteurs. Par exemple, les tests utilisateurs avaient conclu qu’une longueur de levier de vitesse de 9,5 cm procurait l’impression de contrôle maximum.

La recherche et la pratique en kansei sont actuellement déclarées une des priorités nationales et soutenues par le ministère japonais de l’économie, du commerce et de l’industrie (METI) par un programme de trois ans intitulé : « Kansei Initiative : From materialistic fulfillment to emotional fulfillment ». Ce programme cherche à doper la compétitivité nippone par la conception de produits à très forte valeur ajoutée.

3. Japon et France, co-organisateurs de la conférence internationale en kansei, KEER 2010

Le Japon a aujourd’hui un rôle de leader au sein des sciences de la conception, en prenant part à l’organisation des grandes conférences en sciences de la conception, telles que l’IASDR 2009 (International Association of Societies of Design Research, Séoul, octobre 2009) co-organisée par six sociétés savantes dont la JSSD.

Le pays est aussi l’initiateur et l’organisateur d’une série de conférences sur le kansei. La pratique de l’ingénierie kansei est aujourd’hui diffusée internationalement et le nombre de chercheurs spécialisés continue de croître au Japon et hors Japon. C’est dans ce contexte de diffusion internationale qu’aura lieu la conférence KEER 2010 du 2 au 4 mars prochain, à Paris. Cette conférence donnera aux chercheurs, ingénieurs et designers européens l’occasion de découvrir le kansei et les dernières avancées scientifiques dans le domaine.

—-

Pour en savoir plus:
– Simon H.A. (2004) Les sciences de l’artificiel. Ed. Gallimard, 3ème édition. Traduction de The Sciences of the Artificial (1969) MIT Press.
– Levy P., Lee S.H., Yamanaka T. (2007) On Kansei and Kansei Design : A description of Japanese Design Approach. Actes de la conférence IASDR’07, Hong-Kong
Kansei Initiative du METI
KEER 2010 (Kansei Engineering and Emotional Research Conference)

Redacteur: Céline MOUGENOT, chercheur en sciences de la conception. Université de Tokyo, RCAST, Watanabe Lab, celine(point)mougenot(arobase)gmail(point)com
Relecteur: Hugues CHATAING, Ambassade de France au Japon, adjoint(point)ing(arobase)ambafrance(tiret)jp(point)org

Origine: BE Japon numéro 524 (18/12/2009) – Ambassade de France au Japon / ADIT
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61628.htm

2 Réponses to “Le Japon, tête de file des sciences de la conception”

  1. perdro Says:

    Bonjour,

    Parmis les sources je citerais également Donald Norman qui a écrit « The Emotional Design » en 2004. Il ne parle pas du courant de pensé Kansei mais les idées présentées sont sensiblement les mêmes.
    En France, l’ENSC (École nationale supérieur de Cognitique à Bordeaux) forme des ingénieurs spécialisés dans le prise en compte de l’utilisateur final dans la conception de produit (à la fois dans les spécifications mais également à travers la démarche nécessaire pour réaliser cette prise en compte).

  2. Prof Z Says:

    pour tous ceux qui ne connaissent pas la cognitique….c’est à dire 99 % des lecteurs
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cognitique
    PS : j’ai cherché la liste des designers de Bordeaux et d’Aquitaine… la cognitique m’aurait sans doute aidée à la trouver ou encore mieux l’intelligence economique …Bordeaux ville de design?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :