Haven

Mårten Claesson, Eero Koivisto et Ola Rune Haven, du collectif CKR, ont imaginé ce canapé, intitulé Haven, pour l’éditeur Paola Lenti.

Visuellement léger, presque fantomatique, Haven est constitué d’une armature réalisée en tube métallique verni, recouverte d’un filet résistant et élastique. Ce dernier, pouvant être traversé par l’air, la lumière et l’eau, permet au canapé d’être utilisé en intérieur ou en extérieur.

Source: ckr.se.

Publicités

4 Réponses to “Haven”

  1. avidedesigner Says:

    J’apprécie l’aspect visuel de légèreté.

    Dans cette combinaison structure métallique + textille,
    ce canapé me fait penser à la Slowchair des Bouroullec:
    http://www.vitra.com/fr-ch/home/products/slow-chair/gallery/

    Mais je préfère la Chaise Cadé (années 90) de Ovo qui je trouve va plus loin dans les capacité d’une telle combinaison et dans l’expérience à l’usage:

  2. Prof Z Says:

    @avidedesigner

    Contrairement à ce que pensent certains lecteurs dont Maupado , mon approche n’est pas basée sur la comparaison entre des projets mais sur des correspondances, des references, des inspirations reconnues ou inconsciente du designer . Tout dessin est + ou – un dessin de mémoire.
    Ici ce trio nordique montre le potentiel que constitue la recherche approfondie d’un concept qui se rapproche au niveau méthodoloqique de la recherche de segmentation en marketing.
    L’innovation n’est pas structurelle, matérielle mais visuelle ,émotionnelle, « fantomatique » comme écrit Alexandre Coco ou plutôt avec des cousins en levitation.
    Il y a beaucoup d’utilisation de textile élastique sur wire frame/ structure filaire métallique…

  3. maupado Says:

    On aimerait que les sièges des automobiles aient cette légèreté, qui sont toujours gras et épais…
    Cela dit, on ne voit pas très bien l’explication des toiles qui referment le volume sur le côté et sur l’arrière, si ce n’est pour sur-signifier la référence au canapé dans ce qu’il a d’archétypal. Inutile, donc, ou, en tout cas, pas techniquement nécessaire.
    En cela, la proposition Bouroullec parait plus directe, qui ne s’embarasse pas d’un peau surnuméraire.
    La chaise Cadé n’est pas dans le même registre, elle masque sa nature: comment savoir que c’est un siège si manquent les signes, les repères. Il faut, littéralement, le mettre à l’épreuve pour que le bloc dont l’identité n’est que plastique pur et expressif, il devienne siège confortable et rassurant. Superbe!

  4. Prof Z Says:

    Au contraire des suédois de no picnic design avec leur chaise Ram pour FeliceRossi, c’est ici moins minimal et surtout plus sensuel tout en étant archetypal:une forme qu’on devine dans la forme ….Le design suédois a cette année une certaine translucidité…Voir ce projet de cate et Nelson que j’ai cité dans le sujet de Barber O
    http://mocoloco.com/archives/014178.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :