Filo

Conçu en 2006, à l’origine pour une commande privée, le canapé Filo de l’agence Barber+Osgerby va finalement être édité par Cappellini.

Il est constitué d’une structure réalisée en chêne et d’une superposition de pièces de tissus identiques.

Source : barberosgerby.com.

Publicités

13 Réponses to “Filo”

  1. maupado Says:

    la souplesse, la liberté, la profusion, la surface et la couleur pour le textile. La rigueur, la contrainte, la neutralité, le trait et le naturel pour la structure. Un contraste à tous les niveaux, qui évolue dans le même registre que le travail de Inga Sempé présenté il y a peu https://revuedesign.wordpress.com/2010/01/25/canape-ruche-inga-sempe-ligne-roset/ dont l’ expression est peut-être plus consensuelle.
    Vico Magistretti avait ouvert la voie avec Cassina:

  2. Prof Z Says:

    Chaque objet est une plateforme , jamais une fin en soit…
    Le concept developpé par le duo suédois espagnol Cate et Nelson a été revisité par je ne sais qui pour Ikea, collection PS. Les hollandais ont tourné autour de l’accumulation de couches de tissus pour faire des sièges de collectionneur et de galerie…
    Aujourd’hui il est sublimé par Barber Osgerby. Depuis 2006 ils se sont fait un nom dans le design … Guido Cappelini , comme Alberto Alessi cueillent souvent la notoriété avec le projet et pas seulement le projet.
    Ceci dit c’est dans la logique éditoriale car il y a contribué…

  3. Prof Z Says:

    Ce sont les 4 suédoises de Front qui ont repris le concept avec pour le vendre à des marketeurs , une idée de marketeur de projet ( les vieilles pages de catalogue d’IKEA)mais sans sublimer l’idée et sans retenir ni l’attention de la presse ni celle des acheteurs…Cette coincidence n’a pas échappé aux professionnels et aux commentateurs amateurs des blogs…

    http://www.ikea.com/se/sv/catalog/products/00148488

  4. slashA Says:

    Mais dites moi ce ne serait pas la mode des canapés avec une structure sur laquelle on vient deposer le confort dessus! (même si c’est pas nouveau)
    la simplicité, la disposition des différentes couches…c’est vraiment sympathique, ca me fait penser aux strates, aux oignons ou encore à mes calques photoshop!

  5. La Revue du Design Says:

    Un dialogue entre le plaid de grand-mère et le calque photoshop… il y a effectivement un concept ;)
    Ce qui semble étonnant dans cet objet, et qui donne envie de le tester, c’est le confort et le moelleux offert par la superposition des couches…

  6. candyves Says:

    Certaines fonctions sont plus suggérées que réelles: rabattre une partie de la couverture sur soi, changer la couleur du canapé. La manipulation des lourdes couvertures me semble assez fastidieuse. Cette quantité de matière est surprenante (indécente?) pour un modèle de série, ça me fait penser au travail des frères Campana.

  7. Prof Z Says:

    Filo c’est une patte feuilleté grecque pas très moelleuse. Je ne sais pas si c’est le déclencheur… En tout cas le duo anglais réussit pour Cappellini un produit textile raffiné qui n’est pas dans leur vocabulaire habituel .Avec de fins montants en bois apparents proche de tréteaux, il aurait pu être fait avec une autre palette de couleurs par Matalie Crasset ou dans une version plus ouvragée par Hella Jongerius… Il pourrait être décliné en fauteuil avec la même personnalité et donc sans être un clone du fauteuil de Cate et Nelson qui a une ligne 70…

  8. Prof Z Says:

    Candyves a raison de parler des frères Campana mais pour ces derniers il s’agit d’accumulation de recup …sans usages supplémentaires.
    Nous sommes ici dans la production raisonnée plus proche de la série limitée de galerie que de la production industrielle. C’est une stratégie difficile à tenir qui a vu Kreo reprendre des meubles de Cappellini invendus mais très mediatisés et les vendre plus cher en galerie.

  9. Prof Z Says:

    Ce canapé prend la suite de la peacock-chair de dror-benshetrit dans la collection Cappellini qui se trouve maintenant avec une concurrence accrue de Vitra Home basé en Suisse Allemagne et d’Established and Sons basé en Angleterre…

  10. Prof Z Says:

    @ candyves Indecent? Campana
    Selon Artprice « Leurs plus beaux résultats en salles sont détenus par la série Sushi, dont les prix ont flambé en salles en décembre 2007chez Phillips de Pury, New York. Trois assises Sushi étaient alors proposées dont Sushi IV, éditée en 2003 à 35 exemplaires et annoncée en couverture du catalogue de vente (+ 5 épreuves d’artistes et 3 prototypes). Suite à une belle bataille d’enchères, le fauteuil doublait son estimation : l’acheteur a finalement déboursé 85 000 $, si l’on inclus les frais. Quant au Sushi sofa présenté quelques minutes plus tard à la salle ( 7 exemplaires + 2 EA et 3 prototypes), les amateurs enthousiastes, confortés par un beau résultat, firent grimper les enchères à 250 000 $ ! Un record pour le design signé Campana (253 000 $ frais inclus). »

    A

  11. La Revue du Design Says:

    @ Prof Z: bien vu le lien avec le projet Peacock, que nous avions également évoqué :
    https://revuedesign.wordpress.com/2009/05/20/fauteuil-peacock-dror-benshetrit-cappellini/

  12. Nico Says:

    Les possibilités offertes par ce canapé sont très sympas changement de coloris, changement de confort, changement d’aspect général, couverture.

  13. La Revue du Design Says:

    Dans la veine de ce projet, et également de celui de Front Design (avec une étonnante ressemblance…), voici une découverte récente: le fauteuil Oz de Cate&Nelson design :
    http://www.designboom.com/weblog/read.php?CATEGORY_PK=&TOPIC_PK=2423

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :