Obsession Series

La série Obsession, du designer Kwangho Lee, se veut être une exploration de matériaux « pauvres ». Des tubes de PVC souple tressés génèrent ainsi une accumulation dans laquelle se dessinent des meubles et autres éléments fonctionnels.

Kwangho Lee situe l’origine de cette envie de poésie primaire, qui peut se dégager de matériaux simples, dans son enfance, qu’il a passée à la campagne à multiplier les petites constructions faites d’éléments divers.

« I was raised up in the far country side in my early childhood and moved closer in the outskirt of the big city in a farmland. As I grew up in the farm, my habit of building and making things with my hands was very natural and I’ve become to earn for a greed-less life. These humble childhood experiences and memories have given, and are still giving, great influences in my hand-crafted works. I dream of producing my works like a farmer patiently waiting to harvest the rice in autumn after planting the seed in spring. »

Source: kwangholee.com.

19 Réponses to “Obsession Series”

  1. Clément Says:

    C’est étonnant ce qu’une image peut donner comme interprétation : le fauteuil de la première photo me fait penser à des nouilles instantanées asiatique, du moins la matière.

  2. La Revue du Design Says:

    On est effectivement assez proche…

  3. fp Says:

    j’ai un problème d’échelle… les photos sans personne me font penser à des sièges pour maquette.. Est-ce voulu?

  4. La Revue du Design Says:

    Bonjour fp,
    Très bonne remarque.
    Le jeu sur l’échelle est effectivement perturbant, mais je pense volontaire: un tissage surdimensionné, qui rappelle d’ailleurs un peu celui qu’avait expérimenté Arik Levy dans une série de lampes présentée chez Sentou http://www.ariklevy.fr/sites/default/files/arik-levy-umbilical-03.jpg?1256569615

  5. es Says:

    Moi, ce qui me dérange plus que le tissage surdimensionné, c’est la massivité des formes. Je trouve qu’elles jurent un peu avec la délicatesse et la légèreté du tissage. Cela dit, la matière est très belle, et avec des volumes un peu plus souples ce serait magnifique.

  6. La Revue du Design Says:

    Bonjour Es,
    Ce que vous dites est vrai, mais je trouve aussi que le fait d’allier formellement un aspect « tissé » et des formes plus orthogonales (qui du coup se retrouvent un peu déformées) est l’un des intérêts du projet.
    On aimerait par contre, ce que vous suggérez, voir ce que cette technique donnerait avec des volumes plus souples.

  7. Prof Z Says:

    Pour repondre à fp voir le designer kwangho-leedesigner assis sur Obsession,
    http://break4fun.zarke.net/wow/kwangho-lee-obsession.html

  8. Prof Z Says:

    Pierre Laramée un expert canadien en design, galériste et commissaire d’expo fait une excellente presentation video du travail de cet artiste coréen.

    http://www.metacafe.com/watch/2245907/learn_about_korean_artist_kwangho_lee/

  9. La Revue du Design Says:

    Le fauteuil visible en bas de page sur http://break4fun.zarke.net/wow/kwangho-lee-obsession.html est en effet assez réussi…

  10. Prof Z Says:

    MINDCRAFT10 au Salon de Milan 2010 exposeront la danoise Ditte Hammerstrøm qui tricote aussi ses sièges .

    http://blog.reflexdeco.fr/2010/04/mindcraft10-au-salon-de-milan-2010/

    Il en même qu’un suédois de Paris.il s’agit du Canapé Pleats Pleats par Daniel Hedner qui est fait en mousse de polyuréthane recouvert de tissus Recticel

  11. Prof Z Says:

    Comment ne pas perdre le fil du marché du design….
    Les étonnants poofs en laine de la designeuse hollandaise Christien Meindertsma(ex design Academy de Eindhoven) sont faits main avec des aiguilles d’1m80 . C’est probablement le point de départ de cette tendance tricotée que certain blogs design confondent avec la tendance filaire qui perdure depuis des années …
    Alexandre Popoff de la galerie Revolt’s à Paris sur cet photo est assis sur un de ses poufs tricotés . Il a dû hélas fermer sa galerie de dutch design à Paris comme Pierre Laramée cité plus haut a dû fermer la galerie de jeune design « Les commissaires » à Montréal…

  12. maupado Says:

    tricotage, tissage, tressage…
    C’est ici un peu grossier, gourmand en matière, évidemment sans nuance, et finalement extrêmement pauvre en ressources formelles. On ne s’en étonnera pas, puisque c’est une obsession qui mène l’expression. Comment ne pas évoquer, par opposition, Paola Navone, son extrême raffinement et sa maîtrise:

  13. Obsession Series par Kwangho Lee « Muuuz – Blog Architecture, Design, Tendances, Inspiration Says:

    […] La Revue du Design et Kwangho […]

  14. Prof Z Says:

    Pour rebondir sur le premier commentaire de Clément que je pourrais titrer
    » Impression de paquet de nouilles asiatiques » , voila une recherche sur cette source d’inspiration revendiquées par les noms des objets ou supposées par les regardeurs, les amateurs, les chercheurs et les tendanceurs .

    PS: j’ai lu cette petite anecdote (anglaise?) : quelle est la difference entre un un amateur de design et un chercheur en design? Ce dernier vous donnera la date de l’oeuvre.

    http://www.trendhunter.com/trends/obsession-furniture

  15. Prof Z Says:

    Maupado fait des commentaires virevoltants, aériens, des figures de style à la limite du décolement cognitif mais le choix de l’iconographie illustrant ses propos laisse souvent à désirer…
    Je trouve cet abat-jour tressé non d’un extrême raffinement et d’une grande maîtrise mais d’une banalité de panier …Je refuse toute addiction béâte

    http://www.unjenesaisquoi-deco.fr/Magazine/Sujet507-Lustre-clochette-de-Paola-Navone.html
    Ps: je vais encore me faire tirer les cloches par Alexandre Cocco

  16. La Revue du Design Says:

    Sonner les cloches ou tirer les oreilles, j’hésite… ;)

    Je comprends l’analyse de Maupado sur la surabondance de matière nécessaire à ce projet, et je partage son affection pour Paola Navone.

    J’avoue par contre trouver, dans ce projet de Kwangho Lee, une vraie richesse formelle, pas au sens d’un travail sur l’esthétique en elle-même, tel que nous le servent bon nombre de projets, mais sur la capacité d’une technique simple à devenir génératrice de formes. C’est assez brut, puissant, certainement assez inconfortable mais quand même étonnant.

  17. Prof Z Says:

    Tirez les cloches fait reférence au projet de Paola Navone, le lustre à clochettes indiennes (voir photo). Avec le ventilorotin(voir photo) , je suis baba bobo en plein katmandoute sur le design fusion et le rapport avec Kwangho Lee, …

  18. Prof Z Says:

    Bone trouvaille aussi du blog esprit design
    http://www.blog-espritdesign.com/mobilier/collection-stretch-chaise-par-jessica-carnevale-3653/comment-page-1#comment-3037

  19. Prof Z Says:

    Pour revenir au premier commentaire et à ceux dans d’autres sites comme Muuuz.
    Nous sommes dans une société de l’immédiateté et de la surabondance d’info qui s’impose à nous tous et qui fait que nous passons de moins en moins de temps par image. Ce qui fait qu’un chercheur doctorant en design bloggeur (Clement de design et recherche), qu’un trendsetter de trendhunter ou qu’un un commentateur ici ou là dans les blogs de design va faire un rapprochement entre image immédiate du meuble et une image prise dans un univers de référence plus ou moins maîtrisé: la ou plutôt les cuisines asiatiques.
    Le designer italien Fabio Novembre a construit son nouveau blog sur ce constat. J’avais lancé les design fights et design battles dans les blogs français et internationaux pour aller un peu plus loin dans la recherche et dans la compréhension du design….et dans la deep attention détruite jour après jour par le mini commentaire et le microblogging.
    L’intro de Fabio :
    « by focusing on the immediacy of images my goal is to convey the relationship between me and us, between things and their universe of reference People and things are born from other people and other things.
    Seeking connections – often unplanned and undeclared – helps pave the way to an approach to inclusive and cross-cutting knowledge.
    History does not unfold in separate compartments but is at once cause and effect.New interpretative horizons are played out in the free comparison of references. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :