Accueil Lamp

Arnaud Lapierre vient d’être désigné lauréat du troisième concours Cinna Maison Française, rubrique luminaires, avec son Accueil Lamp, composée de trois structures articulées – une source lumineuse et deux plateaux – pouvant se placer dans différentes positions.

Ce trentenaire, diplômé de l’Ensci, a imaginé un projet simple et poétique, une plateforme destinée à être posée sur un meuble dans l’entrée d’une pièce ou d’une habitation, les deux plateaux jouant le rôle de vides poches.

Source: arnaud-lapierre.com.

About these ads

24 Réponses to “Accueil Lamp”

  1. Prof Z Says:

    arnaud-lapierre .et les autres laureats-du-concours-design-maison-francaise-cinna

    http://www.lexpress.fr/styles/diapo-photo/styles/design/les-laureats-du-concours-design-maison-francaise-cinna_841447.html

  2. Marc Says:

    Malin, épuré, porteur de différentes utilisations possibles…
    On s’interroge toutefois un peu sur la solidité et la stabilité de l’ensemble.

  3. Antoine Says:

    Très belle réalisation, hâte de le voir en catalogue chez Cinna… Contrairement à Marc, je pense que l’objet sera stable ( 3 points toujours meilleur que 4) et la finesse ne rime jamais avec fragilité…à méditer…
    très beau site d’ailleurs avec beaucoup de projets fort intéressants !

  4. maupado Says:

    C’est sans doute bien plus la fragilité et l’instabilité que revendique le créateur de cette pièce. la limite est son pari déraisonnable, et c’est aussi son charme, qui parait plus désespéré que malin. Peu de positions seront favorables au maintien assuré de la chose et à son contenu. Il faudra toujours s’en approcher avec délicatesse, la manipuler avec douceur, la charger en craignant un silencieux désastre. Tout y est en suspens, et nous en apnée.

  5. Prof Z Says:

    @Antoine A explorer : 3 points toujours meilleur que 4 ?

  6. Prof Z Says:

    Pour aller dans le sens de Maupado à propos du design à 3 pieds, je reprend les paroles du Maestro du design "Se balancer sur un tripode, c’est plus dangereux, mais plus rigolo."
    Conçu dès 1981 pour le café parisien Costes, ce fauteuil se caractérise par un piétement tripode qui réduit son encombrement au sol, favorisant ainsi une meilleure circulation des serveurs. Il répond précisément à l’analyse de Philippe Starck, selon laquelle "le quatrième pied est une redondance. Le tripode crée une tension. Un siège à trois pieds a évidemment un esprit différent. Il demande plus d’attention, une plus grande participation, plus d’exigence intellectuelle et sensuelle de la part de l’utilisateur. Il y a un début de rapport avec la personne qui va s’asseoir. Se balancer sur un tripode, c’est plus dangereux, mais plus rigolo".
    Sur ce même système de piétement à trois pieds, Philippe Starck décline des tables: Titos Apostos, Mickville, Tippy Jackson, Arnie Kott; des chaises pliantes: Joe Miller et Mrs Frick pour Les 3 Suisses; des chaises: Miss Dorn, Miss Wirt (Carte blanche du VIA en 1982) et Ed Archer ; des fauteuils: Pratfall pour le bureau du président Mitterrand, Richard III, Dr Sonderbar et le Fauteuil J. de la série "Lang".
    La différence fondamentale , les 3 pieds d’une chaise sont fixes…. donc c’est encore plus instable s’ils ne le sont pas
    …voir la solution trouvée par Normal design pour une table basse à 3 pieds chez Roset…

  7. Prof Z Says:

    voir le projet de normal studio

    http://www.stylepark.com/fr/ligne-roset/patch

  8. Prof Z Says:

    C’est un projet à bon impact visuel . On dirait un projet de Bouroullec pour Cappellini ou Vitra ou plutôt pour une galerie (ce que certains considéreront comme un compliment) donc plus un projet à médiatiser qu’un projet pour créer un territoire de jeune designer ou un design pour faire un best seller
    Je prefere le projet d’evangelos-vasileiou pour-cinna,

    http://www.marieclairemaison.com/,table-basse-gigogne-doc-de-evangelos-vasileiou-pour-cinna,200179,37603.asp

  9. maupado Says:

    oui, trois points toujours meilleur que quatre, car trois points définissent le plan et on est donc théoriquement assuré de la stabilité maximale, pas besoin de réglage par vérin de l’un quelconque des pieds, aucun ne restera "en l’air". Cela dit, la souplesse de la structure lui permettrait sans doute, fut elle répartie sur quatre points d’appui, d’épouser la forme du support.
    Mais surtout, le ternaire est toujours plus riche, plus élégant, plus mystérieux, plus hypnotique aussi, c’est le rythme de la valse, du jazz…

  10. maupado Says:

    La "fragilité" n’est pas ici structurelle, en tout cas, elle n’est pas obligatoire. Cet ensemble est probablement élaboré en tube et tôle d’acier ou d’aluminium, voire en fil, peu importe, sa destination n’est pas de présenter des produits sur un marché forain, mais bien plutôt de "célébrer" les quelques babioles domestiques qui s’y déposeront aussi délicatement qu’on les y invite.

  11. Ronan Says:

    Moi je dis bravo, cette juste fragilité et incertitude en fait un objet élégant et raffiné, qui je suis certain, sous les mains d’un éditeur comme CINNA,que ce sera un objet très stable…
    Pour commenter Prof Z au sujet d’Antoine, une chaise à trois pieds est plus stable qu’une chaise à quatre pieds : sur des sols non plat, le 4eme points est souvent bancale ( c’est pour cela que l’on cale souvent un morceau de papier sous le pied par ex.).

  12. La Revue du Design Says:

    Deux bons liens de Prof Z, qui sentent toutefois un peu le "déjà-vu", en l’occurrence :
    – la table Eventail de Pierre Chareau
    (http://www.artnet.com/artwork/425905085/1078/pierre-chareau-table-eventail–fan-shaped-table.html),
    – et la table Post-it de Dominique Mathieu
    (http://www.dominiquemathieu.com/dominique_mathieu_acte1_1_post-it.html)

  13. Prof Z Says:

    1/ je trouve que le stylisme de la photo du projet avec le house bird d’Eames édité par Vitra et utilisé par les Bouroullec en photo (80% de leur CA avec Vitra) peut induire une erreur d’attribution du projet… (http://www.stylepark.com/db-images/cms/vitra/img/p279158_488_336-1.jpg)
    2/ je conteste l’intérêt de trois structures articulées sauf pour le stylisme et montrer une fausse souplesse d’utilsation. Je vais mettre Archizoom puis Interni puis Intramuros pour voir à quel moment "les espaces de stockage " basculent comme un plateau de balance. Je n’ai pas pas quelques babioles domestiques à « célébrer comme Maupado m’y invite…"les volumes inversés , abats jours et espace de stockage se positionnent en decalage" selon Intramuros, partenaire de l’opération
    Tous les designers qui ont déjà fait ce genre de structure se sont limités à un design d’image, que les acheteurs n’ont pas suivi…
    3/Pour la table patch de normal studio, je suis d’accord avec vous que le concept de mini plateaux ronds ou carrés a déjà eté exploité . Je n’ai mis Patch que pour montrer l’avantage de la fixité des 3 pieds…mais ils ont arrondis les angles de la Post-it de Dominique Mathieu, ce qui ne peut que me plaire…

  14. Prof Z Says:

    Pour être clair, je ne suis vraiment accroché par aucun luminaires sélectionnés depuis 3 ans. C’est plus un design de galerie, un design d’image qu’un design de production . De tous les projets révêlés , seul le tabouret Mirlino du jeune designer suisse Mino (ex Ecal)dans sa version japonisante en multiplis editée par Roset mais aussi dans sa version présentée "sedia povera " en bois recyclé et moulé qui serait célébré par par l’eco design d’aujourd’hui.
    En edition, une autre voie s’ouvre initiée par les ex RCA et ex Eindhoven, la production raisonnée

    http://www.ligne-roset.be/Collection/diner/chaises/Mirlino_1635.aspx

  15. Prof Z Says:

    … et à Cologne c’est pas brillant mais la jeune designer belge Nathalie Dewez Roset tire la couverture de cette page de Wallpaper comme quoi il vaut mieux avoir plusieurs luminaires de differents designers pour mieux rayonner …

    http://www.wallpaper.com/interiors/imm-cologne-2010/4243

  16. Eric Says:

    Simplement superbe, hâte de la voir en catalogue.

  17. Prof Z Says:

    … c’est bien d’avoir des amis pour vous soutenir….
    Moi je veux la "voir en catalogue" mais aussi dans un magasin Roset et/ou Cinna ( j’y vais tous les mois) pour apprécier en boutique…Je n’ai hélas vu aucun des primés jusquà maintenant…
    J’ai perdu trace du petit Mino que j’ai soutenu (pas de site) dont j’aurais aimé essayé le tabouret
    C’est sans "doute bien plus la fragilité et l’instabilité que revendique le créateur de cette pièce"…Ce commentaire de Maupado me fait penser au commentaire de Phillippe Starck pour la lampe contre un mur "soudain le sol trembla" de Drimmer . Il revendiquait l’instabilité faussement bourgeoise et disait que cette lampe allait tombé par terre…
    C’est une pièce d’anthologie, une pièce de musée oublié dans les oubliettes du Centre Pompidou, notre musée du design invisible…
    PS: en février j’ai hâte d’y voir Jouin, designer de 2020 ?

  18. Prof Z Says:

    … je me disais j’ai vu cela quelque part , la ligne, le materiau , les couleurs de la lampe me font penser à la lampe padella de naoto fukasawa pour artemide…. sur lequel se pose un oiseau d’Eames par vitra ….
    Il y a pire comme fréquentation que celle des grands maîtres pour un début…. Ce tripode est peut être la base du territoire d’un futur grand, un peu instable si on y ajoute une baladeuse "non dessinée"?

    http://www.bonluxat.com/a/naoto-fukasawa-padella-lamp.html

  19. Prof Z Says:

    Jaime Hayon quand il quitte son habit de bouffon mediatique et son extravagance decorative sait aussi associé luminaire et table bloc d’appoint

    http://www.dailyicon.net/2008/07/america-table-light-by-jaime-hayon/

  20. Prof Z Says:

    Ceci veut dire aussi que les classifications de certains experts qui mettent les creatifs dans des tiroirs ou plutôt dans des chapitres pour faire des livres, neo decoratifs neo baroques neo retro donc assimilés à non fonctionnels ne resistent pas à un comparatif entre les moines designers, les purs designers et ceux qui en font trop, les designers decoratifs …. La lampe America figurait déjà dans la revue du design…
    Ceci veut dire aussi que le territoire d’un designer quand il existe n’est pas aussi simple à definir…

    http://revuedesign.wordpress.com/2008/07/21/jaime-hayon-lampe-design-metalarte/

  21. Jérome Designer Says:

    Superbe lampe, proportions raffinées, style épuré et fonctionnel, je ne suis pas étonné du choix porté par M.Roset pour placer ce produit en catalogue…félicitation. Hâte de le voir en vrai au prochain maison et objets.

  22. Prof Z Says:

    Il est très difficile pour un jeune designer de construire son territoire dans le mobilier. Nicolas Minveille, consultant prof blogueur (stratégie et design) et assimile + ou – ce territoire au territoire de marque.
    C’est beaucoup plus facile si on ouvre une nouveau champ d’ experimentation et application du design comme Lehanneur ou si on construit une nouvelle stratégie de notoriété comme Ora Ito. Mais cela coûte cher quoi qu’en disent le storytelling ou la succès story pour magazines .Tout le monde n’a pas la possibilité de répondre à la grille d’évaluation de projet du VIA et de trouver des partenaires avec des millions d’euros.
    Il est aussi difficile d’innover sans se couper du marché…le VIA en sait quelque chose puisque moins de 20 % des projets de l’appel permanent trouvent une sortie industrielle.
    Lapierre a plusieurs atouts : un nom facile à retenir, un diplôme qui valide (à mon avis trop en France) et un projet interessant même s’il fait penser à Fukasawa Bouroullec….Le jeune designer est comme un équilibriste sur un fil, il doit passer entre les stars, ente les dix mille projets de l’année et se faire un nom, une place, un territoire, projet après projet. Sans cette mise en danger calculée, le jeune designer ne peut exister….
    PS : comme dit le grand Marcel Wanders , créateur de Moooi, un grand stratège du deco design biz pour réussir il faut de l’argent, des partenaires sérieux et aussi un peu de talent…

  23. Christophe Says:

    Bravo Bravo Bravo, continue comme cela Arnaud !!!

  24. Prof Z Says:

    Arnaud Lapierre continue son design de mémoire…Patrick Chatenet de c design m’a fait part d’une tasse de café designée par Arnaud Lapierre et primée à Bordeaux …..

    http://www.blog-cdesignbordeaux.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: